Poster un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer de messages ou poster d’autres réponses.  [ 21 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2
Auteur Message
MessagePosté: Jeu Déc 29, 2011 10:31 pm 
Etoile filante
Etoile filante
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Avr 08, 2010 4:11 pm
Messages: 443
Localisation: Elvicie (continent Mysteria Ouest)
Hésitant entre un texte et un dessin, j'ai opté pour les deux.
Par contre j'ai été pris par le temps et je n'ai plus la foi de tout repasser au stylo noir et de mettre en couleur, du moins pour le moment. J'espère que vous arriverez à me relire quand même, et que vous rigolerez bien (et que les fanatiques de Zelda retrouveront toutes les références cachées).


Image

_________________
Choisir c'est renoncer. (André Gide)
Une grande expérience entraîne une grande tristesse. Augmenter sa connaissance, c’est augmenter sa souffrance. (L'Ecclésiaste Chapitre 1 Verset 18)
Qui aime ses lunettes ménage sa monture. (Francis Blanche)


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Ven Déc 30, 2011 12:46 pm 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Sep 20, 2011 4:06 pm
Messages: 118
Localisation: dans les chous
voici ma participation :
Image

_________________
:)


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Ven Déc 30, 2011 2:21 pm 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Oct 09, 2011 12:48 pm
Messages: 48
voilà ma Zelda Maliki et ses petites fées colorées . Mais c'est bizarre elles me rappelle quelque chose ^^

Image



edit: j'espère que le problème de visibilité du dessin est résolu :/
=>si vous n'arrivez toujours pas à voir mon fanart sur le forum voilà le lien pour le voir sur imageshack =>http://imageshack.us/f/23/zeldamaliki.jpg/

_________________
=> http://unpretentious-gallery.blogspot.com

"Ave César ! Ceux qui vont mourir te saluent !" ... je ne rentre pas dans le colisé mais dans ma salle de bilan, oral devant 4 profs de l'école ...help


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Sam Déc 31, 2011 10:44 am 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Juin 03, 2011 11:59 am
Messages: 24
Image




voici ma participation tant attendu ;) j'ai tout recommencé hier soir, c'était just' [link]

_________________
on peut très bien être féminine et poutrer du zombie


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Sam Déc 31, 2011 9:55 pm 

Inscription: Lun Aoû 30, 2010 10:13 am
Messages: 127
-Tu écoutes oui ou pas? Me lança Fang
-Hein? Heu..Oui oui! Tu parlais de Junky non? Dis-je distraite, ne quittant mon écran des yeux.
-Oui, reprit la petite fille en chuchotant, Junky a dit qu'elle vouloir botte de terre par le père Nowel et Prostance...
Je n'entendis pas un traître mot de la fin de sa phrase car je ne l'écoutai pas. D'abord à cause du sujet qui n'était pas de mes favorits (j'allais encore banquer en l'honneur d'une fête commerciale et deprimante)ensuite parce que ma console rose captait toute mon attention, en ce dimanche soir. L'apartement était en bazar, comme d'habitude, je n'avais pas besoin de quitter ma console des yeux pour le savoir... pas envie non plus. Une fine pluie s'abatait sur les fenêtres dans une musique carillonante que seule la nature peut produire. Sur la table du salon, devant le canapé où je m'étais affalée, gîsait une boîte de jeux vidéo sur laquelle était inscrit "ZELDA".
Cela faisait deux jours que j'y jouais, sans m'arrêter. Je n'avais presque pas mangé et dormi durant ces deux jours. Je n'étais pas sortie, je n'avais pas beaucoup travaillé... J'avais cesser de vivre. L'addiction m'avait attrapée et pour de bon. Enfin, c'est ce que je pensais.
Le jeu chargeait et il me permit de lever les yeux, quelques instants, sur la vie occupant mon appartement. Fang ne parlait plus mais elle chantait dans sa langue natale. Elle déssinait avec ses nouveaux feutres qui roulaient sur la table. Derière elle, les fenêtres étaient noires. Une fine pluie s'abattait dessus dans une musique carillonante que seule la nature peut produire. Je regardai l'heure sur mon portable; celui-ci indiquait 18:02. Sur le fauteuil, Fleya ronronait en écrasant son frère. Elle somnolait d'un someil tranquil et paresseux, griffant mon feuteil au passage. Je souris en la voyant si heureuse par le simple fait de dormir. Ha, si les humains pouvaient en faire autant! Un léger froissement atteignit mes oreilles. Venant de plafond, je levai brusquement la tête et aperçus Lady, plongée dans un Jack London, remettant en cause les lois de Newton. Le chargement du jeu se termina et je le continuai tout en me demandant pourquoi. Pourquoi je continuai ce jeu alors qu'il m'empêchait d'être près mon entourage, alors qu'il m'empechait de vivre et de travailler. La réponse me vint aussitôt : j'avais besoin d'une pause. J'avais besoin d'une faille dans mes longues semaines fatiguantes. Heureusement, un week-end suffisait. Dès le lundi suivant, j'allais écouter Fang parler de Noêl comme elle adore le faire, j'allais travailler sérieusement (peut être un petit strip cette semaine) et j'allais dépenser une fortune pour faire tourner l'offensive capitaliste. Une semaine bien chargée! Bref, je continuerai à jouer, jusqu'à ce que j'ai terminé le jeu.
Une question me vint à l'esprit: si je devenais un jeu vidéo, ressemblerai-je à cela? Petite, avec des habits verts et un nez en trompette? Sans aucun doute. "Maliki devient un jeu vidéo" serait un magnifique projet! Il me permettrait de laisser libre court à mon imagination et de m'amauser facilement! L'idée me plaisait beaucoup. Malheureusement, pour arriver à de telles fins il me faudrait, pendant de nombreuses nuits, travailler, travailler et encore travailler avec acharnement. J'avais trop de choses à faire pour me le permettre. Ce brisement de rêve me déplut et m'attrista. Je songeais à des journées plus longues et à plusieurs bras, mais ce n'était que des songes. Encore une fois, les grosses godasses crotteuses de la réalité avait foulé mon rêve, et l'avait bisé. C'est alors que ma concole s'arrêta de fonctionner. Link, mon petit personnage, ne faisait plus ce que mon stylet lui ordonnait et n'en faisait qu'à sa tête. Je m'acharnais pour lui faire entendre raison et le grondai gentiment. Soudain, un éclair blanc illumina l'écran et sembla même le traverser, pénétrant dans le salon de sa lumieure aveuglante. Je fermai les yeux.
Lorsque je les ouvris, quelques secondes plus tard, il faisait terriblement sombre. Je tentai de me lever pour allumer une lampe et comprendre ce qui c'était passé, mais ce fut impossible. Mes muscles, mes os, mes articulations, tout était endolori. Je ne pouvais plus bouger. Ma propre voie rententit me surprenant moi même:
"Lady? T'es là? ... Je n'arrive plus à bouger, peux-tu m'aider? ... Lady?" Visiblement, mon double surnaturel n'était pas là. Je réfléchissai. Mais qu'avait-il bien put se passer? Je fermai les yeux et tombai dans un néant encore plus profond. Je sentis que mes muscles se régénéraient doucement, mais je sentis également des douleurs. Dans le nez principalement! J'avais l'impression qu'on me l'étirait. Mes jambes me faisaient aussi souffrir, comme si elles rapetissaient (ce qui n'allais pas du tout, elles étaient bien assez petites au départ! Mon buste, quant à lui, semblait mincir, comme après un passage de Lady. Evidemment je me demandai si je subissait de veritables transformations ou si ce n'était que des impressions.
Mes yeux s'ouvrirent, soudainement, malgrè moi et je sautai sur mes pieds sans le vouloir. Je me trouvais dans une vaste pièce réctangle, lumineuse, qui n'avait rien à voir avec mons salon. Ses murs, d'un beige suant l'humiditée, s'accordaient parfaitement avec le sal parquet qui occupait le sol, grinçant à chaque geste. Il n'y avait qu'une seule porte, en bois, encadrée par deux fenêtres à barreaux, elle semblait vieille et rongée par le temps. Sur le mur en face de cette issue, se trouvait une étagère contenant une dizaine de petits pots en terre cuite. A côté de cette étagère, une cheminée de briques brunes lançait de petites flammes qui créaient d'étranges ombres sur le reste de la pièce. Un chaudron plein était suspendu dans cette cheminée. Il laissait échaper de petits gargouillements, surement dû à une soupe, car une odeur de potiron chatouillait mes narines. De l'autre côté de l'étagère, il y avait un lit en bois, celui duquel je m'étais levée, couvert d'un petit duvet blanc. Entre cette couchette et le mur, s'alignaient sagement une rangée de vases en terre. Au milieu de la pièce une table en bois trônait, entourée de deux petits tabourets. Derrière la table, un coffre doré brillait sous les flammes dansantes. J'étais sure d'avoir déjà vu cette pièce quelque part mais il m'était impossible de me souvenir où. Je dis:
" Mais je suis où, là?"
Aucune réponse se fit etendre, évidemment. Ma gorge se noua et une inquiétude se logea dans mon ventre. Le doute.
Alors je m'observai et me découvrit habillée d'une tuniques verte qui descendait jusqu'à mes cuisses. Mes jambes étaient couvertes d'un épais collant de la même couleur et mes pieds étaient chaussés de magnifiques bottines brunes. Je posai mes mains sur ma tête et y tâtai un bonnet dont le bout était pointu. J'en étais désormais sûre, j'étais habillée comme Link.
Ma morphologie avait aussi changée. Mes mains et mes pieds étaient minuscules. J'étais plus mince mais aussi plus petite. Trop petite. J'étais si près de mes pieds que je comparai ma taille avec la hauteur entre le sol et le plafond.
Le planfond. Je fus si surprise que je lachai un cris d'effroie. Le plafond était constitué d'un plastique transparent derière lequel une immense figure masculine me regardait. L'homme avait un chapeau pointu, vert, sous lequel tombait de petites mèches blondes. Les traits de son visage étaient fins, son nez en trompette et ses grands yeux bruns me regardaient étrangement. Je le reconnus aussitôt.
"Link?!! criai-je, ne sachant que faire.
Il ouvrit des yeux ronds et eut un petit rire discret, laissant découvrir une fossette qui ferait fondre une pierre. Puis, il pinça ses lêvres et plissa ses paupières comme s'il se concentrait. Au même moment un immense stylet rose s'abattit sur le toit en plastique.Je n'eus même pas le temps d'être surprise que je courrai malgrè moi ouvrir le coffre doré.
Alors je compris. Link et moi avions échangés nos places. Je devais aider le monde d'Hyrule et sauver la princesse Zelda, guidée par Link aux commandes d'une console rose, un stylet à la main. C'était insensé! Je ne savais combien de temps cette aventure me prendrai et j'avais des responsabilités! Je ramassai une lanterne se trouvant dans le coffre et la lui montrai sans me contrôler, juste en suivant les ordres du stylet. Alors, je criai:
"Link, pourquoi avons-nous échangé nos places?
- Vous avez devinez, c'est bien. Mais, excusez-moi de vous le rappeler, Mademoiselle, mais vous n'êtes pas sensée parler..."
Je fus surprise d'entendre sa voie. Une voie mélodique qui semblait parsemée de clochettes. Il m'avait appelé "Mademoiselle", j'avais vraiment dus mincir.Je me ressaisis:
"Je parle si je veux! On doit discuter. Je veux regagner MON monde!
-Cela ne vous plait pas...
-Non ça ne me plait pas! Et si j'attrape celui qui a échangé nos places, il va passer un mauvais quart d'heure!"
Je continuai à marmoner dans ma barbe plus bas lorsque je vis qu'il avait un air gêné, troublé et déçut.
"Link, ce n'est pas vous qui avez fait cela, tout de même? demandai-je soupçoneuse.
-Heu..Noon...
-Mais enfin, pourquoi avez-vous fait cela? Qu'est ce qui vous est passé par la tête?! Etes-vous inconscient?!! J'ai des responsabilité,s moi! Criai-je énervée. Je ne peux pas jouer les farfadets gambadants!
-Excusez-moi, se défendit-il en criant lui aussi, exaspéré par mon emportement. Je pensez vous faire plaisir. Je croyais que vous vouliez devenir un jeu vidéo! ..."
Il détourna les yeux comme un enfant grondé injustement et soupira. Je ne sus quelle attitude adopter. J'étais énervé devant sa puerilité et touchée par son geste, bien que je ne le comprenais pas. Avec douceur, calme et sérieux, je dis:
"Où avez-vous entendu cette idée?
-Je lis dans vos pensées, me répondit-il, vexé."
Je sentis mes joues s'empourprer. Link lisait dans mes pensées depuis deux jours! Prise par la honte, je voulu disparaître, fondre sur moi même, devenir assez petite pour qu'on m'oublie. Je n'osai même pas imaginer ce qui avait bien put me passer par la tête pendant ce week-end. Je compris soudain un élément très important: Link avait échangé nos places juste pour moi. Je le vis esquisser un sourire. Je me sentis encore plus mal à l'aise.
"C'est étrange, vous ne semblez pas affrayée alors que vous vivez des évenéments magiques..."
Voulant cacher ma honte surment visible par la couleur de mes joues, je m'empressai de répondre.
"Oh, vous savez, entre deux double surnaturels, une jonquille mutante et une fée..." Je ne terminai pas ma phrase. Depuis tout ce temps, il avait bien lut quelque chose sur Lady, Electro, Junky ou Fénimal! Il étouffa un rire. Il avait dut lire ma honte et a voulu changer de sujet.
"Exactement, et je viens de me dénoncer moi-même... ajouta-t-il pour compléter ma pensée, vous êtes très intéligente!"
Je riai d'un rire jaune et gêné. Puis silence. Bon, je me jette à l'eau.
"Voilà, quand je disais, heu... pensais que je voulais devenir un jeu vidéo. Ce n'étais pas devenir à votre place, mais..
-Un jeu vidéo, à votre effigie! Evidemment! finissa-t-il en lisant dans mes pensée
-C'est à cela que je pensais, en effet ... Et pour réaliser ce rêve il faudra que je travaille, c'est tout, dis-je doucement. Et maintenant, j'aimerai bien rentrer dans mon monde, s'il vous plait.
-Oui, certes! Excusez-moi d'avoir gâché votre dimanche avec mes idioties!
-Ce n'est pas grave, vous avez voulu bien faire. Mias, je me pose une question: Si nous avons échangé nos places alors Fang vous voit, en ce moment, à ma place sur mon divan... N'est ce pas?
-C'est éxacte, mais n'ayez pas d'inquiétude, je contrôle tout ce qui est mental: je vais effacer cet échange de ses souvenirs. Si vous le souhaitez, je peux en faire de même pour vous...
-Oh non! répondis-je impulsivement"
Puis, réservée, je pensai: "je ne veux pas vous oublier". Il eut un sourire en coin et dit:
" Moi non plus!"
J'allais répondre mais un éclair blanc venant de l'autre côté de l'écran m'en empêcha, puis traversant le plafond de plastique, il m'aveugla. Je fermai les yeux et sus que tout étais finit. Je passai dans une transe souloureuse pendant laquelle je sentis mes membres s'allonger, mon buste grossir, mes jambes grandirent. Je ne savais pas si j'étais heureuse ou malheureuse, je n'avais aucune émotion. J'attendai que mes muscles se régénérent. Silence. Puis je me redressai. Alors, j'étais sur mon canapé, dans mon salon. Fang dessinait, Lady lisait et Fleya ronronnait, comme je les avais laissé. Fang émergea de ses dessins et dis:
"Toi avoir bien dormis oui?
-Hein? Heu...Oui oui!"
Elle replongea dans ses feutres.
Sur la table basse, mon portable affichait 18:53. A côté de celui-ci ma console rose, allumée sur "Zelda", chantonait la musique du jeu. Je crus que Link m'avait fait un clin d'oeil mais ce n'était peut être qu'une poussière. Alors j'étaignis ma console et allai voir les oeuvres de Fang.
Aujourd'hui encore je me demande si toute cette aventure ne fut qu'un rêve. Aujourd'hui encore je me demande: Suis-je entrée dans le monde de Zelda?

Bon voilà, ma participation en spoiler, du point de vue de Maliki, car ça n'avait pas encore était fait. Elle est longue et il y a peut être des fautes :/ Malheureusement, il est trop tard pour rectifier. Bonne lecture aux courageux, et merci de me dire ce que vous en pensez (Bonne année ;)
Edit: J'ai corrigé quelques fautes, dîtes-moi si j'ai le droit :/


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Dim Jan 01, 2012 6:51 pm 
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Avr 28, 2009 9:57 am
Messages: 4116
Et voici qui clôt ce concours, merci d'avoir participé, bientôt les votes :)

_________________
Si vous voulez suivre mes avancées dans mes écrits parallèles et mes dessins, c'est ici : http://nooknook.deviantart.com/


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer de messages ou poster d’autres réponses.  [ 21 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group. Color scheme by ColorizeIt!
Traduction par: phpBB-fr.com